GRUPO INTERCOBROS. Empresa de gestión de cobros con Abogados especialistas en: Morosos, Impagados y Deudas en España / Francia / Portugal

recouvrement de créances

Renforcement du système de recouvrement de créances

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

A chaque situation, convient un système de recouvrement adéquat, des démarches méticuleuses à choisir, en fonction du client ou du montant à recouvrer. Malgré une organisation très minutieuse de ces actions, le créancier n’est tout de même pas responsable de la façon dont son client gère ses finances. Toutefois, l’incapacité du débiteur à régler sa dette peut être une fatalité pour l’entreprise créancière. Seulement, le recouvrement ne saurait être efficace que lorsque le créancier pourra obtenir sa rétribution dans les plus brefs délais, et ce à moindre coût. C’est pourquoi, à ce jour, l’impayé est considéré comme l’une des causes de difficultés financières les  plus tragiques que connaissent les entreprises.

Pour cause de vulnérabilité dans l’économie des entreprises en Espagne, le recouvrement des impayés est une incertitude à intégrer dans la gérance des finances de ces institutions. Toutefois, ces entreprises espagnoles cherchent perpétuellement à améliorer leur système de recouvrement de créances, dans le but de précipiter les rétributions et de consolider leur écoulement monétaire. Seulement, trouver des solutions à un problème, c’est proposer les conditions d’élimination des causes se trouvant à la base de ce problème, tout en tenant compte des objectifs préalablement fixés. C’est dans ce sens que les espagnols pensent que, pour renforcer un système de recouvrement de créances, et maximiser les chances de récupérer les sommes dues, il est souvent plus important d’adopter la bonne attitude à l’apparition d’un retard de paiement.

Anticiper les retards de paiement

Surveiller un retard de paiement est un parcours qui demande une organisation draconienne, et une rapidité d’intervention maximale. Raison pour laquelle il est obligatoire et essentiel de détecter hâtivement ce retard, et agir le plus rapidement possible dès lors que l’impayé est découvert. Cependant, ne jamais attendre que le délai de paiement qui n’excède habituellement pas les soixante jours pour rappeler l’emprunteur. Dès lors que l’échéance de paiement arrêtée est dépassée, il sera plus aisé d’interpeler le client en avance. Ce rappel aura pour objectif non seulement l’assurance d’un retour de créance à temps, mais aussi l’occasion pour le créancier de s’assurer du degré de ravissement du client.

Suite à cette relance, si le client ne donne aucune réponse, il sera nécessaire de lui faire parvenir une mise en demeure par correspondance recommandée. Ce processus de rappel qui sera effectué à plusieurs reprises doit permettre de percevoir la cause de non-paiement. Dans certains cas, le client émet souvent des raisonnements selon lesquels : une fourberie sur la facture, une correspondance qui n’arrive pas au destinataire légitime, etc. Il sera judicieux de corriger le tir. Toutefois, il peut aussi arriver qu’il émette des réserves qui développent son manque d’enthousiasme à régler ses dettes. Face à cette situation, la relance permettra d’une part à reprendre la conversation avec le client, et de remédier à l’accusation ; d’autre part, elle permettra de déterminer l’opération à entamer pour un meilleur arrangement à l’amiable.

Recouvrement à l’amiable : un accord bonifié

« Mieux vaut intervenir rapidement que de laisser le temps s’écouler ». Ceci dit, dans la plupart des situations, le recouvrement à l’amiable s’avère être la solution la mieux appropriée pour percevoir les créances impayés. L’arrangement à l’amiable est une opération peu longue qui nécessite peu de moyens contrairement à une procédure judiciaire, elle permet bien évidemment de maintenir les rapports commerciaux avec le client. Cependant, pour aboutir à une meilleure négociation à l’amiable, il sera nécessaire d’utiliser plus ample de diplomatie, et de développer en soi la connaissance des techniques de négociation. Ce type d’agissement nécessite une entrevue physique au sein de la structure du client, à un moment inattendu pour exploiter l’effet de surprise.

Tout au long de cet affront, il va y avoir des éclats de voix qui entraineront soit des litiges éventuels, soit des consentements recevables pour les deux antagonistes. Cependant, si l’accès amenant au client est impossible, l’issue restante ou dernier recours ne sera nul autre que la procédure judiciaire. Malgré cela, l’ultime solution attendue lors de cette négociation est la mise en œuvre d’une échéance de paiement. Cette dernière est une astuce rationnelle dans une situation rentable ankylosée, elle est aussi adaptée pour les complications de paiement que rencontre un client sujet à des arriérés de paiement. Tout compte fait, un meilleur échéancier de paiement choisit la répartition la plus brève possible, il est combiné de bénéfices de retard pour corriger les délais octroyés.

Intermédiaire neutre : rendement accrue

Lorsque les deux antagonistes n’arrivent pas à se mettre d’accord, il est indispensable de faire appel à un intermédiaire, c’est une pièce maitresse pour une victoire cruciale pour la négociation à l’amiable. En appelant ce type de professionnel, il faudra s’assurer de sa solide expérience antérieure dans le domaine, de sa solide connaissance juridique, et un parfait savoir-faire sur les techniques de négociation.  Ce spécialiste aide à améliorer les chances de perception des impayés, tout en protégeant la relation existante. Chez les professionnels de recouvrement de renom, l’approche est la technique la mieux appropriée, car leur priorité est de mettre sur pied une technique pouvant aboutir à  une solution avantageuse pour les deux antagonistes, ce qui est très souvent apprécié par le débiteur. La position neutre de ce professionnel empêche les angoisses d’un désaccord entre créancier et débiteur.

La technique d’approche d’un plénipotentiaire permet de ressortir les justifications de l’insolvabilité du client, et pouvoir décider d’un meilleur arrangement. Tout compte fait, il est indispensable de toujours conserver toutes les preuves (factures, contrat, reconnaissance de dette, bon de livraison..) pouvant aider à certifier la subvention  du créancier lors de la négociation à l’amiable ou devant une cour de justice, et de faire pencher la balance en sa faveur lors de la transaction. Dans ces situations, seules les preuves comptent, et le créancier pourra aussi exiger de son débiteur des cautions bancaires pour assurer le paiement. Bien conserver ces justificatifs est un absolu inévitable pour renforcer le système de recouvrement de créances impayées. Qu’à cela ne tienne, la priorité dans cette apologie est le recouvrement de la totalité des créances impayées.

Te puede interesar...

Deja un comentario

Comienza a recuperar tus facturas impagadas contratando ahora nuestros servicios de gestión de cobros de morosos

Muchas empresas ya disfrutan de nuestros servicios de recobro de morosos y abogados especializados.
“El buen control de un negocio es poder cumplir con las previsiones financieras.”

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información. ACEPTAR

Aviso de cookies

Área clientes

Inicia sesión

login tick muñeco grupo intercobros 300x225 - Renforcement du système de recouvrement de créances

Contrato Cliente

En breve nuestro equipo de atención al cliente te enviará tu contrato por e-mail y podrás aceptarlo con un SIMPLE CLICK al instante desde tu ordenador o dispositivo móvil.

Seguridad SSL